Codes intranet


Partie réservée aux membres (enregistrés) du Club

Le RC La Rochelle

CONCOURS ETHIQUE 2013-photo laureatsCoorganisé par les Districts français du Rotary international et la Conférence des Grandes Ecoles, ce prix a vocation de promouvoir l'un des fondements du Rotary - l'éthique professionnelle - à travers un concours national organisé auprès des étudiants des Grandes Ecoles, c'est-à-dire les dirigeants de demain.

Futurs décideurs ! Les transformations rapides de nos sociétés soulèvent des questions éthiques fondamentales pour notre avenir…Quelles sont, quelles seront vos valeurs pour construire le monde de demain ?

Pour l'année universitaire 2012-2013, les étudiants des grandes écoles et départements universitaires étaient invités à participer au concours Promotion de l'Ethique Professionnelle. Neuvième édition de ce concours co-organisé par les districts français du Rotary et la Conférence des Grandes Ecoles et confirmation de son intérêt. 650 candidats, niveau Bac + 3 à doctorant, ont répondu présents. 39 écoles ont été primées au niveau national, représentées par les 54 lauréats de nos districts récompensés fin mai au siège de l'UNESCO.

Un tel investissement de la part des candidats atteste de leur parfaite prise de conscience des problèmes du monde concernés par l'éthique ou qui devraient l'être : la financiarisation de l'économie, le management des entreprises, et donc le rôle du manager dans un contexte de compétition impitoyable, les nouvelles technologies de communication et leurs applications, l'influence de la démocratie - et des nouvelles technologies qui conduisent à la transparence - sur l'éthique militaire, la protection des données, l'obsolescence programmée qui pousse à l'hyper-consumérisme, le dilemme entre éthique et marketing, le rôle de l'ingénieur face à l'épuisement des ressources naturelles, la responsabilité sociétale des entreprises, l'éthique vétérinaire, l'éthique dans le milieu biomédical et de nombreux autres phénomènes, de société justement, posent en effet autant de questions éthiques auxquelles tous les candidats ont tenu à répondre. Pour définir leurs propres valeurs à l'approche de leur entrée dans la vie active - c'est l'objectif même du concours - ou pour préconiser des solutions applicables à toutes les activités professionnelles.

Vers une civilisation de l'empathie
On note une évolution dans le cheminement intellectuel par rapport à celui des lauréats des années passées. Comme un nouveau stade dans la progression de leur pensée collective. Certes, pour eux aussi, bien qu'il ait fait ses preuves en permettant au monde occidental d'atteindre un niveau de richesse et de progrès sans précédent, notre modèle n'est jamais basé que sur la poursuite d'idéaux quantitatifs. Mais à la différence de leurs prédécesseurs qui en dénonçaient avec force toutes les dérives actuelles et tous les risques à venir, l'évidence du lien de causalité entre cette fuite en avant sans fin et ses conséquences leur paraît désormais si solidement établie qu'elle les dispense d'en décrire les effets dommageables. Sauf à considérer eux aussi que dans cette économie devenue virtuelle l'Homme a été oublié. Que l'Homme et les générations futures ont été oubliés. Autrement dit, le stade de la critique du présent étant pour eux dépassé – il ne s'agit plus d'une crise économique conjoncturelle mais d'une crise, beaucoup plus profonde –, de civilisation – nos futurs acteurs du monde à venir se projettent directement et résolument dans une ère nouvelle, dans cette civilisation de l'empathie qu'ils appellent de tous leurs vœux.
Exigence de plus en plus marquée d'une génération qui n'entend pas en rester aux errements actuels d'un modèle qu'elle considère à bout de souffle. Directement ou indirectement, tous les candidats souhaitent en effet que notre système soit rééquilibré vers plus d'humanité. Réinventé. Tous leurs essais traduisent leur appel à la raison, à la vérité, à la mesure pour mettre un terme aux dérives. Tous leurs essais expriment le souhait de cultiver à titre individuel des qualités, des valeurs telles que l'honnêteté, l'équité, la solidarité, le respect mutuel, la droiture, l'humilité, l'intégrité, la probité, la confiance réciproque, la transparence, l'altruisme, c'est-à-dire le souci de l'autre, cet autre soi-même à la fois si différent et si semblable, le souci de l'autre et des autres. C'est en cela qu'ils présentent un point commun, s'inspirant tous de cette philosophie humaniste qui, prônant la liberté et la responsabilité individuelles, place le bonheur de l'Homme, non pas comme un moyen, mais comme une fin en soi, au cœur de toutes les préoccupations.

Ce n'est pas seulement le monde qui change, ce sont aussi nos têtes…
Vaste programme où l'idéalisme propre à la jeunesse risque d'être confronté à la dure loi du marché dans un contexte mondial globalisé. Mais détermination affirmée de changer de paradigme, exprimée par exemple dans une synthèse remarquable par Flore de Rufz de Lavison (Grenoble Ecole de Management) : Citant Michel Serres, elle écrit : "Avec la succession de plusieurs révolutions qu'a connues l'Humanité dont la dernière" (NDLR : la révolution numérique) "est porteuse de changements gigantesques, la reconfiguration des territoires et l'évolution des métiers, ce n'est pas seulement le monde qui change à nos yeux, ce sont aussi nos têtes. Face à cela, nos institutions risquent d'être démodées…C'est en cela que le principal effort sera de repenser l'ensemble de nos institutions au sein d'un système cohérent. Ce défi extraordinaire dont il parle, c'est aux jeunes qu'il l'assigne. Et, en effet, cette urgence de réinventer les choses, c'est le défi exceptionnel dont notre génération a la charge et dont elle se doit d'être à la hauteur."

Roger LELU - R.C. La Rochelle - Coordonnateur national

Le Rotarien Septembre 2013

Version PDF

 


Sélections régionales

Parce que les étudiants d'aujourd'hui sont les décideurs de demain, parce que les valeurs éthiques sont les fondements mêmes de nos comportements
responsables, le Rotary et la Conférence des Grandes Ecoles souhaitent par ce concours promouvoir l'éthique professionnelle.


C'est ainsi qu'en 2013 près de cent grandes écoles et départements universitaires se sont encore inscrits à ce concours national représentant, toutes disciplines confondues, les Ecoles d'Ingénieurs Pluridisciplinaires, les Ecoles Supérieures de Commerce et de Management, les Ecoles Supérieures de Droit et Sciences Humaines en passant, et cette liste n'est pas limitative, par les Ecoles Supérieures en Sciences Biologique et Ecologique et les Ecoles Militaires.

Depuis l'origine, à titre individuel ou collectivement, plusieurs milliers d'étudiants, de niveau bac + 3 à doctorants, y ont participé, Sous la forme d'un essai de six à huit pages, le sujet à traiter étant libre pourvu qu'il se rapporte à l'éthique professionnelle. Et l'éclectisme des thèmes abordés atteste de la parfaite prise de conscience des étudiants de tous les domaines d'activité concernés par l'éthique ou qui devraient l'être.


Le concours se déroule tout d'abord au niveau régional. Chacun des dix-huit Districts français du Rotary désigne de un à trois lauréats régionaux. Récompensés à ce niveau, ceux-ci sont ensuite appelés à concourir pour la finale nationale qui décerne, outre des diplômes de reconnaissance pour la qualité des essais, deux prix nationaux dont celui de l’étudiant étranger francophone.

Placée sous le Haut Patronage de la Commission Nationale Française pour l'UNESCO, la cérémonie de remise des prix nationaux se déroule au Siège de l'UNESCO à Paris. Organisation prestigieuse par les valeurs qu'elle cherche à promouvoir, par son rayonnement universel.

VERS UNE CIVILISATION DE L'EMPATHIE

Nourrie par la diversité de leurs ressources livresques, la réflexion des étudiants s'enrichit chaque année de leur constat du monde actuel. Pour en induire un monde meilleur, pour parvenir à cette civilisation de l'empathie qu'ils appellent de tous leurs vœux.

Tous les candidats invitent en effet à la raison, à la vérité, à la mesure pour mettre un terme aux dérives, pour orienter notre système vers plus d'humanité. Tous leurs essais expriment leur souci permanent de l'autre, cet autre soi-même à la fois si différent et si semblable, égal en dignité. Comme une référence implicite au Critère des Quatre Questions. C'est en cela qu'ils présentent un point commun, s'inspirant tous de cette philosophie humaniste qui, prônant la liberté et la responsabilité individuelles, place la recherche du bien commun, ou plus précisément du bonheur de l'Homme, non pas comme un moyen, mais comme une fin en soi, et sans exigence de réciprocité, au cœur de toutes les préoccupations.

Un investissement fructueux des Rotariens, par jeunesse interposée en l'occurrence, grâce à tous ces étudiants porteurs d'espérance. Par leurs convictions et leur volonté de les faire partager, ils sont en effet les annonciateurs d'un monde plus solidaire. D'une renaissance en quelque sorte, dont on perçoit déjà, dans tous leurs essais, les frémissements. RL

 

Lauréats régionnaux 2013 : 

Mounia HADDOUMI, élève ingénieur de l'ESTIA (Bidart) remporte le Prix Régional

Celui-ci lui a été remis par Jean-François Epailly, Gouverneur, lors de la Conférence de District qui s'est déroulée à Biarritz le 6 avril dernier.

Thème de son essai "L'humanisme au service d'un modèle industriel renouvelé". Sujet traité chaque année par des étudiants des écoles d'ingénieurs qui, "comme tous les candidats, aspirent à une civilisation de l'empathie, pour replacer l'homme et son bien-être au cœur de toutes les préoccupations, plutôt que de ne chercher dans les progrès techniques que la rentabilité financière de court terme" a précisé Roger Lelu, coordonnateur national du concours.

Chacun des dix-huit Districts désigne de un à trois lauréats régionaux. Ceux-ci sont appelés à concourir pour la finale nationale qui, outre le prix national, décerne des diplômes de reconnaissance et distinctions diverses pour la qualité des essais promus à ce niveau. C'est ainsi que Mounia Haddoumi et Benoît Fouqueré, du Groupe Sup de Co La Rochelle, monteront à Paris le 29 mai prochain pour recevoir leur récompense au siège de l'UNESO à Paris. RL

concours ethique2011 laureats

Participant à cette conversation

Commentaires (2)

Ajouter un commentaire

Le thème de l'année

Thème 2017 2018 - Le Rotary Un impact réel

theme 2017-2018-500

LE ROTARY : UN IMPACT RÉEL
Je me souviens d’une rencontre. Mon interlocuteur m’avait posé une question apparemment anodine : « Qu’est-ce que le Rotary ? ».

Lire la suite...